COOKIES:

Ce site utilise des cookies pour assurer son bon fonctionnement Fermer

NLTPLD EN PHARMACIE

1 juillet 2015

Les maux de dos sont des pathologies très courantes en pharmacie. Aujourd’hui, 1 personne sur 5 vit avec un mal de dos depuis au moins 3 mois1, ce qui est considéré par les spécialistes comme un mal de dos chronique2. Certaines personnes peuvent attendre jusqu’à 10 ans ou plus avant que leur mal de dos inflammatoire ne soit correctement identifié3, ce qui peut avoir des répercussions au quotidien.

Initiée par AbbVie, en partenariat avec l’AFLAR (Association Française de Lutte Antirhumatismale) et l’AFS (Association France Spondyloarthrites), la campagne « Ne Lui Tournez Pas Le Dos » se poursuit en pharmacie pour apporter au grand public, conseil et information sur leur mal de dos. Pour aider les personnes qui souffrent à prendre conscience que leur mal de dos n’est pas une fatalité, des experts européens spécialistes des douleurs dorsales ont élaboré un questionnaire simple et rapide, sur la base des recommandations internationales de l’ASAS (Assessment of SpondyloArthritis international Society). 5 questions ont été identifiées pour faire la différence entre le mal de dos mécanique et le mal de dos inflammatoire.
Si au moins 4 questions sont répondues positivement, le mal de dos est susceptible d’être d’origine inflammatoire. Il sera ainsi préférable d’aller consulter son médecin.

Actuellement, plus de 1 300 pharmacies se mobilisent pour la campagne. « Le rôle du pharmacien dans la campagne « Ne Lui Tournez Pas le Dos » est de cibler les patients avec un mal de dos chronique et de leur poser un questionnaire de 5 questions […] et grâce à ce questionnaire de faire la différence entre les maux de dos inflammatoires et les maux de dos mécaniques.», témoigne Mr Bot, pharmacien à Loison Sous Lens. « Le pharmacien est, et doit être une porte d’entrée pour le patient dans son parcours de soins. Beaucoup de patients viennent à la pharmacie, ils sont jeunes, ils n’ont pas de médecin traitant […] et c’est notre rôle de les orienter vers un professionnel de santé lorsque le besoin s’en fait sentir. Les pharmaciens font déjà des repérages, des dépistages de différentes maladies telles que le diabète, l’hypertension mais nous sommes moins présents dans le dépistage des maladies chroniques inflammatoires. Grâce au questionnaire, nous pouvons jouer notre rôle de pharmacien-conseil […] », poursuit-il.

Après avoir reçu une information complète pour mieux comprendre et identifier l’origine du mal de dos, les pharmaciens vont pouvoir aider les personnes à s’interroger sur leur mal de dos, grâce à un dispositif pédagogique, validé avec des spécialistes des pathologies rhumatismales et les associations de patients.
Un Kit « Ne Lui Tournez Pas Le Dos » composé de brochures d’information donnant notamment des conseils sur la vie quotidienne sera également remis aux personnes souffrant d’un mal de dos susceptible d’être d’origine inflammatoire. Grâce aux conseils et à l’écoute des pharmaciens, les personnes concernées pourront si besoin, être invitées, dans le respect du parcours de soins, à retourner voir leur médecin généraliste référent ou leur rhumatologue.
Les pharmacies participantes sont reconnaissables par une signalétique spécifique en vitrine.


Pharmaciens, médecins, associations de patients et Fabien Gilot, parrain de la campagne… Retrouvez les vidéos-témoignages de tous les acteurs et partenaires sur la chaîne YouTube « Ne Lui Tournez Pas Le Dos ».

PARTAGEZ LA PAGE
RÉPONDEZ AUX 5 QUESTIONS
SUR VOTRE MAL DE DOS​

Il existe différents types de mal de dos, découvrir lequel vous fait souffrir vous permettra de bénéficier d’une prise en charge adéquate. Si vous souffrez du dos depuis plus de trois mois, nous vous invitons à répondre aux 5 questions sur votre mal de dos qui vous aideront, vous et votre médecin, à identifier si votre douleur est d’origine inflammatoire ou mécanique.

Références :

1. Airaksinen O, et al. Chapitre 4. Directives européennes pour le traitement de la douleur chronique non spécifique du bas du dos. (European guidelines for the management of chronic nonspecific low back pain) Eur Spine J 2006;15 (Suppl. 2):S192–S300. 

2. Koes BW, van Tulder MW, Thomas S. Diagnosis and treatment of low back pain. BMJ 2006;332:1430. 

3. Rudwaleit M, et al. Referral strategies for early diagnosis of axial spondyloarthritis. Nat Rev Rheumatol. 2012;8:262–268.

4. Sieper J, Braun J, Rudwaleit M, et al. Ankylosing spondylitis: an overview. Ann Rheum Dis 2002;61(Suppl 3):iii8-18.